*** English version below ***

Le télétravail chez Airbus SAS est en place depuis mars 2017 et remporte un franc succès ! A ce jour près de 20% des salariés ont en effet intégré cette composante dans leur semaine de travail, et les retours de ces personnes ainsi que de leurs managers sont excellents (voir notre enquête Feedback télétravail chez Airbus).

Suite à des évolutions législatives (ordonnances Macron) et dans le but d’harmoniser les pratiques de télétravail dans l’ensemble du groupe Airbus en France, un nouvel accord a été négocié et prendra effet en janvier 2019.

Cet accord introduit 2 types de télétravail : régulier et occasionnel définis comme suit :

  • Télétravail régulier = journées de télétravail effectuées de manière régulière, sur plusieurs mois consécutifs
  • Télétravail occasionnel = journées de télétravail de manière ponctuelle, sans régularité dans le temps (environ 15 jours par an).

Les modalités de mise en oeuvre de ces 2 types de télétravail diffèrent.

Télétravail régulier

Tout comme dans l’accord en vigueur actuellement, la première étape consistera à effectuer un autodiagnostic. Si le salarié est éligible alors un formulaire de demande, accompagné des pièces justificatives, devra être établi et signé par le manager et le HRBP.
Nouveauté : ce document vaudra formalisation de la situation de télétravail régulier. Il ne sera plus nécessaire de signer un avenant.

2 jours par semaine, 1/2 journée possible

Le nombre de jours télétravaillés ne change pas par rapport à aujourd’hui : 2 jours par semaine au maximum, en sachant qu’une présence de 3 jours par semaine dans l’entreprise est demandée (y compris en cas de jours fériés, déplacements pro, congés…).

Les retours de notre enquête montraient clairement la volonté d’une majorité d’entre vous de pouvoir télétravailler par 1/2 journée. Nous avons donc porté cette revendication avec force car la Direction y était opposée.
Au final, le texte de l’accord évoque des journées entières de télétravail mais nous avons pu obtenir que l’article 6.2 stipule ceci : “Le télétravailleur pourra toujours décider de venir travailler sur site lors d’une journée initialement prévue en télétravail, sous réserve de prévenir le responsable par tout moyen”. Ceci offre donc la possibilité de prendre la journée complète en télétravail mais de ne l’effectuer que le matin ou l’après-midi.

Télétravail occasionnel (environ 15 jours par an)

La demande de télétravail se fera par écrit au travers d’un simple email ou sms (avec un délai de 5 jours) et le manager transmettra sa réponse de la même manière. Ce sera donc un moyen très simple de mettre en place de manière ponctuelle le télétravail (aucun justificatif à fournir), par exemple en cas d’intempéries.

Nous espérons que ce nouvel accord répondra à vos attentes et que le télétravail continuera à se développer dans Airbus.

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter ! Vous pouvez aussi poster un commentaire sur cet article, votre feedback nous intéresse.

*****************************************************************************************************************************************
*****************************************************************************************************************************************

Teleworking at Airbus SAS has been in place since March 2017 and is a great success! To date, nearly 20% of employees have integrated this component into their working week, and the feedback of these people and their managers are excellent (see our Feedback teleworking survey).

Following legislative changes (“ordonnances Macron”) and with the aim of harmonizing teleworking practices throughout the entire Airbus group in France, a new agreement has been negotiated and will take effect in January 2019.

This agreement introduces 2 types of teleworking: regular and occasional defined as follows:

  • Regular teleworking = regular teleworking days over several consecutive months
  • Occasional teleworking = teleworking days on an ad hoc basis, with no regularity in time (approximately 15 days per year).

The methods for implementing these two types of telework differ.

Regular teleworking

As in the current agreement, the first step will be self-diagnosis. If the employee is eligible then an application form, accompanied by supporting documents, must be drawn up and signed by the manager and the HRBP.
New: this document will be worth formalizing the regular teleworking situation. It will no longer be necessary to sign an amendment.

2 days a week, 1/2 day possible

The number of days teleworked does not change compared to today: 2 days per week at the most, knowing that a presence of 3 days per week in the company is requested (including in case of holidays, business travels, holidays …).

Feedback from our survey clearly showed that most of you wanted to be able to telework by 1/2 day. We therefore strongly supported this claim because Management was opposed to it. In the end, the text of the agreement evokes full days of teleworking, but we managed to get Article 6.2 to state: “The teleworker can always decide to come and work on site during a day initially planned for telework, under reserve to notify the manager by any means “. This offers the opportunity to take the full day teleworking but to do it only in the morning or afternoon.

Occasional teleworking (approximately 15 days per year)

The request for teleworking will be done in writing through a simple email or sms (with a delay of 5 days) and the manager will transmit his answer in the same way. This will be a very simple way to set up teleworking on an ad hoc basis (no supporting documents to provide), for example in case of difficult weather conditions.

We hope that this new agreement will meet your expectations and that teleworking will continue to develop in Airbus.

For any questions, do not hesitate to contact us! You can also post a comment on this article, your feedback is of interest to us.

Pin It on Pinterest

Share This