FO a réagit fermement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS), où les députés ont adopté le mardi 30 octobre un amendement visant à assujettir ces aides au-delà d’un plafond de 331 euros par an et par salarié aux cotisations sociales et à l’impôt sur le revenu des salariés.

Ci-joint le communiqué de presse  : Une attaque sans précédent contre les CE et le pouvoir d’achat

 

Pin It on Pinterest

Share This