Réorganisation d’Airbus : quelle vision ?

Suppressions et transferts de postes, fermeture du siège de Suresnes…. FO veut y voir plus clair dans la stratégie de la Direction Générale.

Le 4 octobre, T. ENDERS présentait la réorganisation d’AIRBUS dénommée « GEMINI » :

  • Diminution de la bureaucratie dans le Groupe.
  • Accélération des prises de décisions.
  • Priorisation les activités opérationnelles.

Pour FO ces objectifs sont louables mais leur déclinaison est inquiétante.

GEMINI en résumé :

Fonction

Postes supprimés Effectif actuel

CTO

400

732

Communication

82

382

ICT
(Informatique)
110

1473

Sécurité

11 176

Legal & Compliance

54

377

ISP
(stratégie, public affairs)

88

165

Finance 200

3214

Facility manag. /
Real estate

61 1027

Procurement
(Stratégie & Services)

18

232

Ressources Humaines 140

2507

Le solde entre les suppressions de postes (1164) et les créations de nouveaux postes (230) serait de 934 postes supprimés dans le Groupe.

325 postes doivent être transférés sur Toulouse.

Fermeture du site de SURESNES

La Direction confirme la fermeture du site de Suresnes au plus tard mi-2018.

La Direction affirme que toutes les mesures sociales (à négocier dans les prochaines semaines) se feront sur le simple volontariat : retraites anticipées, pré-retraites, mobilités, reclassements (plateau spécifique), substitutions entre les entités…

Néanmoins, la Direction maintient une menace de licenciements secs pour les cas non traités dans le cadre des mesures sociales annoncées.

 GEMINI :  énième plan d’économies ou réelle stratégie d’organisation ? 

A ce stade des présentations, FO n’est pas du tout convaincu de la légitimité du projet GEMINI au regard des objectifs présentés le 4 octobre.

FO s’interroge aussi sur la capacité de notre Groupe à assurer un traitement social exemplaire face à l’importance des changements annoncés.

FO s’appuiera sur l’expertise du Comité Européen

A ce stade des discussions, FO ne rejette pas les objectifs annoncés de la restructuration mais au terme de ces informations, la Direction Générale n’a pas encore démontré clairement en quoi GEMINI va permettre :

  • De diminuer la bureaucratie.
  • D’accélérer les prises de décisions.
  • De prioriser les activités opérationnelles.


FO attend beaucoup de l’expertise du cabinet STRATORG demandée par le Comité Européen pour se déterminer sur le bienfondé ou pas de cette réorganisation et le cas échant, pour définir le type d’initiative approprié à ses prises de positions.

Traitement social :

  • FO, première organisation syndicale dans le groupe, restera particulièrement vigilante et revendique un traitement social exemplaire. Forte d’un dialogue social constructif au sein de l’entreprise depuis plus de quarante années, FO n’acceptera aucun licenciement sec.
  • FO exige des solutions de reclassement en région parisienne pour les personnels qui ne peuvent accepter une mobilité sur Toulouse.
  • FO exige des reclassements de proximité pour les salariés des services partagés.
  • FO revendique un plan de formation spécifique pour les salariés concernés.
  • FO revendique des possibilités de substitution avec les personnels des entités non concernées par Gémini.

Dans tous les cas, le devenir des salariés dans le cadre du traitement social aura une forte incidence pour le maintien de l’équilibre social dans le Groupe Airbus.

Share this Post!

Article écrit par : Christophe

Christophe

0 Commentaire

Envoyer un Commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*

Contactez nous

N'hésitez pas à nous contacter ou à passer nous voir.

Local Syndical : B43, Blagnac

+33 5 61 93 48 55

syndicat.fo@airbus.com

Feedback rapide