Télétravail chez Airbus : une réalité dès février 2017 !

Les négociations sur le télétravail au sein d’Airbus en France se sont terminées hier matin. Elles aboutissent sur un accord ambitieux dont la mise en place est prévue en février 2017.

Décryptage d’un accord qui a pour maître-mots confiance, responsabilisation, flexibilité et simplicité, et qui devrait répondre aux attentes de très nombreux salariés.

  • Confiance et responsabilisation

– Le salarié commence par évaluer lui-même sa capacité à télétravailler en remplissant un questionnaire d’éligibilité : se sent-il suffisamment autonome pour travailler à distance depuis son domicile, quelles tâches peut-il exercer dans ce cadre-là,… -> responsabilisation.

– Le manager est ensuite consulté et doit donner son accord -> confiance. En cas de refus, il devra argumenter sa décision (une procédure de recours, via le HRBP, pourra être envisagée).

  • Flexibilité

Les jours télétravaillés, 2 au maximum par semaine (pas de demi-journées), ne sont pas figés. Ils peuvent être différents d’une semaine sur l’autre pour s’adapter au mieux aux contraintes professionnelles.

Pas de quotas : dispositif déplafonné ouvert à tout salarié d’Airbus en CDI, quel que soit son secteur, en capacité de travailler à distance.

  • Simplicité

– Mise en place du télétravail via la signature d’un avenant au contrat de travail simplifié, valable 1 an et renouvelable par tacite reconduction.

– La conformité des installations électriques du domicile sera couverte au travers d’une simple attestation sur l’honneur.

FO a défendu sans relâche ce sujet au cours des derniers mois, et aujourd’hui nous nous félicitons que la Direction ait entendu nos arguments.
Gain de temps, moins de stress, le télétravail constitue une vraie solution gagnant-gagnant pour l’entreprise et ses salariés.

Pour toute question, contactez-nous : équipe FO

Share this Post!

Article écrit par : Christophe

Christophe

8 Commentaires
  1. DURR Christine 18 novembre 2016 at 11 h 50 min - Reply

    Well done ! Sincèrement une grande avancée pour nous salariés !
    Merci à tous !

  2. Bacq Delphine 18 novembre 2016 at 11 h 56 min - Reply

    Felicitations pour cet accord! De mon point de vue salariée, le sujet a été trés bien mené depuis l’enquete initiale aupres des salariés justement jusqu’à l’aboutissement des negociations, le tout trés ouverts, transparents et bien communiquées. Une belle avancée pour le changement des modes de travail et le désengorgement du traffic routier aux heures de pointes vient d’etre amorcée…Merci!

    • duverneuil 1 mars 2017 at 9 h 24 min - Reply

      tout à fait d’accord avec toi, continuons dans cette voie
      à bientôt

  3. thomas 18 novembre 2016 at 11 h 58 min - Reply

    Excellent boulot de FO, sur une negotiation pas évidente

  4. Yannick 18 novembre 2016 at 12 h 07 min - Reply

    J’ai compris hier pendant la reunion FO qu’il était déjà possible de commencer (hélas seulement pour les cadres) sa journée en télétravail et d’arriver en décaler pour éviter les heures de pointe, idem pour la fin de journée.
    2 questions:
    où puis-je trouver l’accord ou le texte concernant ce point ?
    Ce mode efficace d’adaptation des horaires d’arrivée et de départ est-il impacté par le nouvel accord ?

    • Christophe
      Christophe 18 novembre 2016 at 12 h 24 min - Reply

      Bonjour Yannick,
      Ci-joint le lien vers la page du HUB relative au temps de travail :
      temps de travail Airbus SAS
      S’il existe bel et bien des plages fixes (9h30-11h30 et 14h30-16h30 comme indiqué au point 1), le point 2 précise clairement que “Le temps de travail du personnel cadre étant décompté en jours, vous n’êtes pas tenu d’être présent sur toute la plage fixe.” Il est donc possible de décaler son heure d’arrivée (pour éviter les bouchons) en se mettant d’accord avec son manager.
      Cette disposition n’est en rien modifiée par l’accord sur le télétravail qui vient d’être négocié.

  5. Olivier 22 novembre 2016 at 10 h 31 min - Reply

    Enfin une vraie avancée. A l’heure de la “digitalisation” et de ‘l’entreprise’, il devenait incongru de ne pas pouvoir “teletravailler”. Esperons que le deployment sera sans accroc 😉

  6. christophe 19 janvier 2017 at 11 h 41 min - Reply

    réticence du N+1: y a pas de budget pour l’achat d’un PC portable !!

Envoyer un Commentaire

Votre email ne sera pas publié.

*

Contactez nous

N'hésitez pas à nous contacter ou à passer nous voir.

Local Syndical : B43, Blagnac

+33 5 61 93 48 55

syndicat.fo@airbus.com

Feedback rapide